top of page

PARIS SQUASH 2023 AU JOUR LE JOUR

Mardi 29 août 2023 - N°2


UN LUNDI À PARIS ...

Pour ce nouveau numéro de Paris Squash 2023 au jour le jour, j'avais envie de vous proposer un truc un peu différent. Alors qu'à partir de maintenant tout le tournoi va se dérouler au Palais de Tokyo, j'ai passé ma journée de lundi à aller de club en club pour assister aux 1/16ème de finale.


CHECKPOINT #1 - JEU DE PAUME

La journée commence par un petit dilemme, aller voir Victor Crouin ou Auguste Dussourd ? J'ai opté pour ce dernier, du coup direction le Jeu de Paume, un endroit que je commence à bien connaître. Vous y avez déjà été ? Si oui, vous savez qu'il s'agit d'un lieu unique, qui ne ressemble pas vraiment au club de squash/sport classique. Une fois arrivé là-bas, je constate que le kop de supporters (famille et amis) qui a aidé le Français à passer le premier tour la veille est dans la place. Et ils ne vont pas le regretter vu le scénario …


Les proches d'Auguste Dussourd sont passés par toutes les émotions lundi au Jeu de Paume


Auguste fait une bonne entame, mais il laisse filer quatre balles de jeu et se retrouve ensuite mené 2-0 (12-10, 12-10) par le solide Espagnol Iker Pajares (n°20 mondial, une place devant lui). « Je me suis dit qu'il fallait changer quelque chose, j'ai été plus agressif par la suite, » nous confiait-t-il après le match, installé dans les canap' en cuir du club-house. Et ça paye puisqu'il parvient à égaliser, avant de faire craquer physiquement un adversaire pourtant réputé hyper costaud dans ce secteur. « Je pense que sur l'aspect mental, c'est la plus belle victoire de ma carrière. Au début du cinquième, je me suis dit que jouer un 1/8e de finale sur un court vitré chez moi à Paris, c'était la chance d'une vie et que je n'avais pas le droit de la laisser passer. Maintenant, je ne te cache pas que la journée de repos va faire du bien. » Rendez-vous mercredi à 12h45 au Palais de Tokyo, Auguste affrontera celui que l'on surnomme le Black Falcon, Mazen Hesham, n°7 mondial.

Mené 2-0, Auguste Dussourd a fait plier l'Espagnol Iker Pajares



CHECKPOINT #2 - STADE FRANÇAIS

Vu les horaires, normalement je n'aurais pas pu voir Sébastien Bonmalais (n°30) vs. Leonel Cardenas (n°27). Mais Nour El Tayeb et Lucy Turmel ont été sympas, leur match juste avant est allé en cinq jeux et quand j'arrive au Stade Français le duel franco-mexicain vient à peine de commencer. Au début, ça semble plutôt équilibré, mais Cardenas fait la « diff » dans le money-time de la première manche et ça va malheureusement être un tournant.


Il y avait du monde mardi au Stade Français pour assister au match Bonmalais-Cardenas, et à tous les autres 1/16ème de finale


Malgré les encouragements d'un public assez nombreux, le Réunionnais ne trouve pas de solutions face à un joueur hyper solide, et s'incline logiquement 3-0. « Seb n'était pas fatigué par son premier tour remporté en 5 jeux contre Lucas Serme, il est tout simplement tombé sur un adversaire plus fort. » Ça, c'est l'analyse de l'entraîneur national Renan Lavigne, qui a lui aussi passé pas mal de temps dans le métro lundi.


Sébastien Bonmalais (en bleu) est tombé sur un Leonel Cardenas solide comme un roc


CHECKPOINT #3 – SQUASH MONTMARTRE

On ne peut pas être partout : mon objectif du jour était d'aller dans tous les clubs partenaires du Paris Squash 2023, je choisis donc de filer au Squash Montmartre plutôt que de retourner au Jeu de Paume pour le match entre Grégoire Marche (n°22) et Marwan ElShorbagy (n°6). Apparemment il y avait une sacrée ambiance, le combat a duré 1h20 et le Français est passé tout près de la victoire. « Il a fait une super prestation, malgré la défaite je suis convaincu que ça peut lancer sa saison, » nous dira Renan Lavigne en fin de journée lors du débrief.


Le public connaisseur du Squash Montmartre a accueilli comme il se doit la double championne du monde junior Amina Orfi


Ça fait des semaines que les passionnés de squash ont noté dans leur agenda : Paul Coll contre Karim Abdel Gawad, lundi 28 août à 18h15 au Squash Montmartre. C'est quand même assez incroyable de pouvoir assister à un match entre deux anciens numéros 1 mondiaux, dans un club aussi petit par la taille qu'il n'est riche par son histoire. Bon perso, j'ai aussi très envie de voir Nele Gilis contre Amina Orfi … Quand j'arrive rue Achille Martinet alors que Saurav Ghosal et Eain Yow Ng sont sur le court, pas de surprise : le club est plein à craquer, c'est compliqué de circuler et avoir un siège, même pas en rêve. Sauf quand on a un complice dans la place, et mon acolyte Gabriel Boulanger (c'est le fou, je précise que c'est un compliment dans ma bouche, qui gère la page PSA World Squash Rankings Forecast, qui calcule les classements en temps réel) accepte de me laisser sa place pour le match des filles à deux conditions : je lui paie une bière, et je lui rends pour Gawad-Coll … Marché conclu, et c'est parti pour ce match tant attendu : d'un côté la Belge Nele Gilis, maintenant 7ème mondiale grâce à une fin de saison 2022-2023 de feu et de l'autre Amina Orfi, double championne du monde junior et qui a déjà « tapé » pas mal de filles du top 15. En tout début de match, il y un ou deux rallyes interminables, et un spectateur balance un « Il y a des hôtels par ici ? Je vais peut-être réserver une chambre ... » Comme souvent dans le squash lorsque le score est de 1-1, tout va se jouer dans le 3ème jeu. La jeune Égyptienne mène 10-6, mais son adversaire va faire parler son expérience pour inverser la tendance. « Pour être honnête, je me voyais déjà en train de réserver mon billet retour, » confiera-t-elle à l'excellent MC Santiago Parra après son succès en quatre jeux. « Je suis super contente de gagner ce match, à 16 ans Amina a déjà un niveau top 10 et je ne me considérais pas du tout comme la favorite. »


Nele Gilis peut avoir le sourire, car elle sait qu'elle a bien négocié un tirage au sort « peau de banane »


CHECKPOINT #4 – PALAIS DE TOKYO

Troisième et dernier dilemme de la journée : rester à Montmartre pour voir Gawad vs. Coll ou filer au Palais de Tokyo pour un petit Baptiste Masotti - Mohamed ElShorbagy. Je choisis l'option 2 (et pour info, c'est Coll qui a gagné en 4 jeux très accrochés), et quand j'arrive Avenue du Président Wilson, Hania El Hammamy est menée 2-0 par l'autre Gilis, Tinne. Comme Auguste Dussourd, la numéro 3 mondiale va effectuer une remontada. Le public est bien chaud pour le Crunch (pour ceux qui n'auraient pas suivi, ElShorbagy joue pour l'Angleterre depuis un an), mais celui qui est entraîné par Grégory Gaultier va les éteindre avec un début de match impressionnant de vitesse et de précision. Pour Renan Lavigne, « Mohamed a super bien géré les conditions assez fraîches, et a su exploiter les failles de Baptiste. » Hormis un belle séquence dans le deuxième jeu, le Niortais n'a jamais déstabilisé le numéro 3 mondial, qui se qualifie logiquement pour le troisième tour.


Mohamed ElShorbagy (à droite) a été impressionnant lundi soir face à Baptiste Masotti


Ça fait donc deux Français en 1/8ème de finale. Ah oui, on a oublié de vous dire, Victor Crouin a battu Yahya Elnawasany en 3 jeux et jouera contre le géant Adrian Waller mardi en night session. On sait qu'il ne faut pas brûler la peau de l'ours avant de l'avoir vendue (ça c'est une private joke pour les fans de l'After Foot sur RMC), mais on se projette déjà un petit peu sur un possible quart de finale entre le numéro 1 français et le numéro 1 mondial Ali Farag. Les quarts de finale d'un Platinum, Victor y est maintenant habitué. Par contre, Auguste Dussourd ce serait son premier s'il bat Mazen Hesham. On vous le redit encore une fois, rendez-vous mercredi à 12h45 au Palais de Tokyo pour lui filer un petit coup de main …


PLUS D'INFOS

📺 Les matches du court vitré sont diffusés gratuitement sur Sport en France, avec commentaires en français.

📺 Les matches qui se jouent dans les clubs partenaires sont également diffusés, sur SquashTV.

Résultats, horaires, lieux etc. => live scoring




Article de Jérôme Elhaïk

592 vues0 commentaire

Comments


bottom of page